Nos Chanté Nwèl et les cantiques d’ailleurs

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Par Anthony BASSIEN-CAPSA
[email protected]

Personnes chantant des cantiques lors d’un Chanté Nwèl. • ARCHIVES P. SO.

Avec l’arrivée de l’Avent, il y a comme un air de fêtes qui s’annonce, et les Chanté Nwèl reprennent du service. Dans les magasins, la musique de Noël résonnent déjà. Existe-t’il des différences entre les cantiques locaux et les chansons de Noël étrangères ?

Ce dernier week-end de novembre marque le début de
l’Avent, période nous préparant aux fêtes de Noël. Et cela marque
le retour des Chanté Nwèl aux Antilles-Guyane. Les Chanté Nwèl
constituent une tradition indissociable de la culture
antillo-guyanaise. Leur origine remonte à la période esclavagiste
durant laquelle le Code Noir imposait aux esclaves qu’ils
« soient baptisés et instruits dans la religion catholique
apostolique et romaine ». Cela signifiait par conséquent
qu’ils se retrouvaient dans un mélange entre leur culture africaine
d’origine et les textes catholiques européens. Ainsi, aux cantiques
chantés en français par les maîtres se mêlent des improvisations en
créole, parfois plu

NewsAmericasNow.com